Le concept des fermes éthiques

Le terme « ferme éthique » est un terme qui revient de plus en plus dans les discussions et les débats autour de la structure moderne qu’a pris l’agriculture. Pour beaucoup de personnes, le concept est rattaché aux notions d’écologie, de protection de l’environnement et d’exploitation durable des ressources de la planète. Et bien que ces éléments croisent parfois tangentiellement la réalité de la ferme éthique, ils ne touchent en aucun cas au cœur du concept et à ses conséquences.

Qu’est-ce que la ferme éthique

Il suffit de chercher des documentaires sur l’agriculture intensive et l’élevage en batterie pour comprendre le fondement de l’agriculture éthique. En effet, l’agriculture intensive consiste à introduire des tonnes d’engrais, de pesticides et d’autres désherbants sur les terres, afin de garantir la rentabilité des cultures. Il s’agit également de favoriser le développement de nouvelles espèces de plantes qui résistent à des parasites en utilisant des techniques de modification génétique (OGM entre autres). Dans le cas de l’élevage, on pense systématiquement aux véritables usines à viande ou à lait, où les animaux sont cloîtrés dans des espaces minuscules. Où ils s’entre-tuent parfois ou meurent simplement en raison du stress. Des fermes dans lesquelles les animaux sont privés d’eau ou de nourriture pendant de longues périodes, afin de s’assurer que leur viande aura la bonne teneur en eau par exemple.

En somme, les exploitation agricoles modernes font face à des demandes colossales de la part de leurs clients. Et pour les satisfaire, elles n’hésitent pas à opter pour des modes de productions qui entraînent une souffrance cruelle des animaux et qui endommagent ou mettent en danger la terre où les cultures sont produites.

La ferme éthique vise donc à apporter une vision moralement plus « droite » de la ferme. De la production à la récolte, de la naissance à l’abattage, la ferme éthique promet un traitement digne des animaux et de la terre. L’objectif est donc de copier la nature et son rythme, plutôt que de l’exploiter de façon démesurée.

Principes concrets pour une ferme éthique

D’un lieu à l’autre, les concepts qui entourent la ferme éthique peuvent changer. Mais, dans le fond, on retrouve certains concepts inamovibles. On pense notamment à:

  • un maintien de la dignité des animaux lors de leur croissance et jusqu’à l’abattage. Ceci passe par un abattage le moins dégradant et le moins douloureux possibles ;
  • une exploitation de la terre qui ne présente aucun risque pour les espèces endogènes et environnantes. On pense notamment aux pesticides qui ont des effets nocifs sur les abeilles ;
  • une responsabilité vis-à-vis de la sécurité des produits issus de la ferme. Il faudra donc éviter les intrants et autres additifs qui pourraient causer des troubles chez les potentiels consommateurs ;
  • avoir une exploitation agricole à la hauteur de ses capacités. En d’autres termes, recruter autant d’aides que nécessaire pour assurer un suivi sérieux des troupeaux et des récoltes.

Leave a comment

Your email address will not be published.


*